Vous êtes ici : Dossiers > Le saviez-vous ? > Truus Wijsmuller

Truus Wijsmuller

Voici l'histoire peu connue, bien que fort impressionnante, d'une assistante sociale hollandaise Truus Wijsmuller, dont l'oeuvre de sauvetage, réellement prodigieuse, commença dès 1938 : roulant en voiture dans une forêt toute proche de la frontière allemande, elle aperçut un petit garçon qui marchait en boitillant. Elle s'arrêta et constata que l'enfant portait sur le corps des marques de coups.

– Ils ont tué mon père et ma mère. Je les ai vus, balbutia le pauvre petit.

Elle conduisit l'enfant dans un hôpital puis repartit vers la frontière et découvrit cinq autres petits fugitifs. Au retour, elle en cacha trois à l'arrière de sa voiture, sous de vieux chiffons ; les deux autres se blottirent dans sa large jupe.

Quand le gouvernement britannique décida d'accorder asile aux enfants juifs, Mme Wijsmuller fit partie du comité hollandais chargé de les rassembler. Elle se rendit à Vienne, où elle finit non sans mal, par obtenir d'être reçue par Adolf Eichmann, qui dirigeait alors les opérations antijuives en Autriche. Introduite dans son bureau, Mme Wijsmuller lui expliqua le but de sa mission.

Eichmann consulta ses dossiers.

– Bon. Samedi, vous en aurez 600, lui dit-il. À vous de vous occuper des questions de transports. S'ils arrivent bien en Angleterre et que les Anglais les acceptent, vous aurez les autres.

C'était là une proposition diabolique. Avant le samedi en question, il ne restait plus que cinq jours, et accomplir pareille tâche dans un délai aussi court semblait impossible. Il fallait trouver des moyens de transport pour ces 600 enfants, prévoir leur ravitaillement, recruter des accompagnatrices, s'occuper des formalités de la douane et des services d'immigration. Mais Truss Wijsmuller, que l'on appelle affectueusement à Amsterdam « le Bulldozer », surmonta tous les obstacles. Le samedi, le train était prêt et les 600 enfants se mirent en route. C'était le premier de toute une série de convois qui partant d'Allemagne, d'Autriche et de Tchécoslovaquie, transportèrent plus de 10 000 enfants en Angleterre.

Les Hollandais ont gardé un souvenir particulièrement ému de l'exploit réalisé par Mme Wijsmuller le jour de la reddition de leur pays, le 14 mai 1940. Les troupes allemandes approchaient d'Amsterdam quand Mme Wijsmuller apprit qu'à Ymuiden un navire était prêt à appareiller pour l'Angleterre. Elle se hâta de mobiliser cinq autocars et y fit monter les 80 enfants juifs d'un orphelinat municipal. En cours de route, d'autres y grimpèrent et firent le trajet debout sur les marchepieds ou à plat ventre sur les toits. Quand ils arrivèrent au port, ils étaient 200. Tout le monde put s'embarquer.

Truus Wijsmuller continua à venir en aide aux Juifs pendant toute la durée de la guerre. Quelques années plus tard, elle reçut le titre de « Juste parmi les nations. »


Source : Dans les coulisses de la guerre secrète, Sélection du reader's digest, 1966