Vous êtes ici : Armes et armements > Grande-Bretagne > Hawker Hurricane

Chasseurs

Hawker Hurricane

Le Hurricane fut l'un des principaux avions de combat britanniques pendant la Seconde Guerre mondiale. Présent sur tous les fronts, il reste l'un des chasseurs les plus célèbres du conflit, et l'un des appareils emblématiques de la Royal Air Force.

En 1933, la RAF comprit les avantages d'un avion monoplan et émit la fiche-programme F.36/34. Début 1934, la firme Hawker commença à étudier un monoplan répondant aux spécifications émises par l'Air Ministry. Il en résulta un prototype qui effectua son premier vol le 6 novembre 1935.

Le nouvel appareil se présentait comme un monoplan à ailes basses, doté d'un train d'atterrissage rétractable, et d'un moteur Rolls-Royce Merlin C développant une puissance de 1025 ch et permettant de dépasser les 500 km/h. Il était de conception particulièrement robuste. Son fuselage était composé de tubes d'acier entrelacés de câbles métalliques, à l'instar des derniers biplans Hawker. Sa section arrière était entoilée, ainsi que les ailes, tandis que le capot moteur était conçu en duralumin. Cette formule avait l'avantage de diminuer le prix et le temps de construction des appareils. Dès ses premiers vols, l'appareil présenta des perspectives intéressantes. Suite à l’aggravation de la situation internationale, la production en série fut lancée.

Le 3 juin 1936, Hawker reçut une commande de 600 unités. Le 27 juin, le Hurricane prit sa désignation officielle. Les premiers exemplaires arrivèrent au Squadron 111 en décembre 1937. Cette première version – Mk.I – était dotée de huit mitrailleuses de 7,62mm. Sur les 2719 exemplaires construits, les premières unités reçurent une hélice en bois bipale à pas fixe qui fut remplacée plus tard par une hélice tripale en métal, à pas variable, et ensuite par une hélice Rotol, à vitesse constante. À la déclaration de guerre, le 3 septembre 1939, la Royal Air Force disposait de 467 Hurricane.

Les Hurricane combattirent sur le sol français de fin 1939 à juin 1940. Ils menèrent ensuite une résistance héroïque pour défendre la Grande-Bretagne durant la bataille d'Angleterre. Cette dernière mit en œuvre deux fois plus de Hurricane que de Spitfire, plus performants et aux lignes plus élégantes. Malgré la détermination et le courage de ses pilotes, les Hurricane se révélèrent rapidement inférieurs aux chasseurs allemands. La RAF les affecta donc à l'interception des bombardiers, tandis que les Spitfire furent chargés d'intercepter leur escorte. Dès l'entrée en guerre de l'Italie, les Hurricane, caractérisés par un filtre à sable sous le nez, commencèrent à combattre au Moyen-Orient. En 1942, les Hurricane firent leur apparition en Extrême-Orient en tant que chasseurs et chasseurs-bombardiers.

Courant septembre 1940, une nouvelle version du Hurricane, le Mk.IIA, propulsée par un moteur Merlin XX de 1185 ch, fut introduite dans les squadrons. De nouvelles versions du chasseur firent leur apparition au cours de l'année 1941 : le Hurricane Mk.IIB, équipé d'un cône d'hélice plus long et de douze mitrailleuses Browning de 7,62mm, suivi par le Hurricane Mk.IIC – le célèbre Hurribomber –, pourvu de quatre canons de 20 mm et emportant deux bombes de 250 livres, permettant de détruire tout type de cible.

Le Hurricane fut progressivement remplacé par des appareils plus performants. Néanmoins, il continua sa carrière opérationnelle comme chasseur-bombardier. La version antichar Mk.IID, équipée de deux canons de 40 mm et d'une mitrailleuse sous chaque aile, fit son apparition au cours de l'année 1942, et était surnommée Can Opener (ouvre-boîte). La dernière version du Hurricane, le Mk.IV, était dotée d'un moteur Merlin 24 ou 27 de 1280 ch. Ces ailes, dites « universelles », lui permettaient d'embarquer divers types d'armements selon les circonstances, du canon antichar à la bombe en passant par la roquette.

Un certain nombre de Hurricane furent transformés pour opérer depuis la mer. Le Sea Hurricane, surnommés Hurricat, était équipé – sauf sur les premiers exemplaires – d'une crosse d'appontage pour être catapulté. Cette version apparut en 1941 en tant que système d'arme provisoire destiné à la protection des convois maritimes contre les sous-marins et les bombardiers-patrouilleurs ennemis. Au début, les Sea Hurricane furent embarqués sur des navires marchands équipés de catapultes. Ils n'étaient pas équipés pour être récupérés par leur navire et devaient donc être abandonnés à l'issue de leur mission. Par la suite, ils opérèrent à partir des porte-avions d'escorte. Le total des Sea Hurricane construits ou résultant d'une transformation s'élève à environ 80 unités.

Au total, 14 531 Hurricane de tous types furent construits, y compris la production canadienne. L'URSS reçut près de 3000 appareils. Lorsque la guerre prit fin, le Hurricane fut exporté dans de nombreux pays.

// Profils couleur

Hawker Hurricane Mk.I
Hawker Hurricane Mk.IIB
Hawker Hurricane Mk.IIC
Hawker Hurricane Mk.IID
Hawker Hurricane Mk.IV
Sea Hurricane Mk.I
Sea Hurricane Mk.IIB
Sea Hurricane Mk.XIIA

// Spécifications techniques

Hawker Hurricane Mk.IIC
Envergure 12,20 m
Longueur 9,80 m
Équipage 1 pilote
Poids en charge 3670 kg
Motorisation 1 Rolls-Royce Merlin XX à pistons en ligne de 1280/1300 ch
Vitesse maximale 525 km/h à 6000 m
Rayon d'action 750 km
Plafond pratique 10 800 m
Armement 4 canons de 20 mm dans les ailes ; jusqu'à 450 kg de bombes sous les ailes.